Parcours – Vincent Guibert

Ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale de Lyon
Co-fondateur et gérant d’ACDE Conseil depuis 2003
Fondateur en 2010 de l’AFraME, Association Française du Management Equitable®
Auteur de l’ouvrage « Comment Manager, 50 situations quotidiennes » (2009, Editions d’Organisation)
Profil public : LinkedIn

Quelles ont été vos premières expériences professionnelles ?

J’ai débuté en 1983 en tant que consultant en applications décisionnelles, puis ai rejoint deux ans plus tard un éditeur de logiciels de gestion de projets en tant que technico-commercial puis ingénieur d’affaires. De 1990 à 1995, j’ai dirigé des équipes de développement de logiciel pour ce même éditeur au Royaume-Uni et aux USA.

Je suis revenu en France fin 1995 afin d’y implanter la filiale local d’un éditeur de logiciels d’aide à la décision. En 1998, nous avons lancé une première application informatique de reporting stratégique basée sur la méthode des Balanced Scorecard.

En 1999, j’ai pris la direction des opérations d’une jeune PME française spécialisée dans la confection de revues de presse électroniques. J’en ai accompagné pendant 3 ans le développement tout y en mettant en place une équipe et des procédures de management.

 

Que cela vous a-t-il apporté ?

J’ai eu le privilège durant toutes ces années de côtoyer des environnements et des sociétés aussi variées et prestigieuses que Bouygues, Saint-Gobain, Dassault, Renault, Arianespace, Thomson-CSF devenu Thales, La Ville de Paris, Technip, Mc Donald’s, Hachette, Lapeyre, Carrefour, Auchan, GIAT Industries, Caisse des dépôts, SAP, Microsoft etc.

J’y ai découvert de l’intérieur de nombreux secteurs industriels, j’y ai vu se développer des organisations et des projets innovants, j’y ai côtoyé des personnalités remarquables et attachantes.

 

Quels enseignements en avez-vous retiré ?

Pendant quasiment 20 ans :

  • En tant que prestataire j’ai vendu des outils informatiques et j’ai accompagné les utilisateurs lors de leur déploiement,
  • En tant maître d’ouvrage, côté «donneurs d’ordres », j’ai été amené à les utiliser au quotidien, et j’ai eu l’occasion de participer à de nombreux projets de changements et à la mise en place de démarches de management,

De par la nature structurante des outils avec lesquels j’ai travaillé (planning, reporting), et des projets que j’ai menés (restructuration, démarrages), j’ai pu constater que l’expression obligatoire « impliquer les utilisateurs » nécessitait des trésors de savoir-faire et de patience pour ne pas être un vain mot.

En de multiples circonstances, j’ai aussi pu constater que coexistaient deux mondes, celui de la maitrise d’ouvrage et celui de la maitrise d’œuvre, qui se côtoient et parfois s’affrontent sans toujours bien se connaitre et qui pourtant partagent cette même ambition : « respecter l’humain et faire progresser l’entreprise ».

 

Comment vous est venue l’idée de vous mettre à votre compte ?

C’est de ces enseignements, de cette dualité alliant facteurs structurants (organisation, méthodes, outils) et facteurs humains qu’est née l’idée d’une nouvelle offre de services les associant encore plus étroitement.

J’avais depuis quelques années déjà l’envie d’une part de partager cette expérience acquise, de la mettre au service d’autres organisations, et d’autre part de disposer de plus d’autonomie et de plus d’indépendance dans mon fonctionnement.

La conjoncture économique de 2002, quelques mois après le 11 septembre 2001 et l’éclatement de la bulle internet, ont fait disparaître le poste que j’occupais. Alors âgé de 43 ans, j’ai décidé qu’il était grand temps de me lancer

Les compétences et la disponibilité de circonstance d’un potentiel associé, ont créé les conditions de création d’ACDE Conseil en juin 2003.

 

Quelles ont été depuis vos plus grandes satisfactions ?

C’est d’une part d’avoir réussi à monter une équipe et une structure pérennes, qui a passé le cap des trois premières années, et qui s’est sortie de la crise économique de 2008 qui nous a frappés quelque temps plus tard.

C’est d’autre part d’avoir pu mener chez des clients des missions dans la durée, de les avoir vu adopter de nouvelles méthodes et pratiques de management, d’en mesurer les bénéfices … et de nous demander de revenir année après année !

C’est enfin d’avoir contribué à l’émergence du Management Equitable®, dont la vocation est de concilier épanouissement humain et performances économiques, en travaillant à la création de l’AFraME (Association Française du Management Equitable www.aframe.fr ), de sa charte et de son label.

 

Qu’est-ce qui a été ou demeure difficile ?

On dit pas mal de choses fausses en France sur l’entrepreneuriat. Il est relativement facile de créer et d’administrer une petite entreprise, le plus dur reste de trouver de nouveaux clients sans perdre les anciens.

Travailler avec des consultants expérimentés c’est très enrichissant sur le plan intellectuel, mais cela peut être aussi assez frustrant sur un plan opérationnel. Chacun a son expérience, ses certitudes, ses croyances et de ce fait la remise en question, l’adoption de nouvelles méthodes ou de nouveaux outils n’est pas toujours aisée.

Par exemple à partir de 2008/2009 lorsque le business est devenu plus difficile, certains ont renoncé ou se sont déclarés inaptes à l’action commerciale alors qu’ils en avaient largement les capacités. Finalement, comme toute communauté humaine, nous vivons les mêmes résistances aux changements que nos clients !

 

Quelles perspectives envisagez-vous pour les années qui viennent ?

La nature humaine dispose de compétences insoupçonnées pour complexifier les organisations, s’affranchir de pratiques de management efficaces ou se mettre dans des situations parfois inimaginables. Quelque part c’est une bonne nouvelle parce que cela signifie que nos marchés sont infinis !

Le bien-être au travail, la confiance en l’être humain, la prévention des risques psycho-sociaux, l’agilité des organisations, la responsabilité sociétale des entreprises sont des facteurs clés de réussite pour demain. Le Management Equitable® répond parfaitement aux exigences des dirigeants soucieux d’installer une performance humaine et économique durable dans les entités dont ils ont la charge.

Nous avons élaboré un plan de développement alliant au mieux ambitions, réalisme et capacités. Depuis quelques mois nous sentons un frémissement, notre chiffre d’affaires se maintient et le nombre de propositions émises augmentent. La concrétisation de ces nouvelles affaires devrait déboucher sur le recrutement de nouveaux talents en 2015. Parmi ceux qui existent ou ceux qui nous rejoindront, je souhaite qu’émergent une pour deux personnes qui seront en mesure de prendre la relève avant la fin de la décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>